Photographier en Nuit Américaine – Exercice photo de septembre 2021

Nuit américaine réglages

Pourquoi tourner de nuit quand on peut tourner de jour comme de nuit. Ou plutôt… comme s’il faisait nuit. C’est précisément l’idée de la « nuit américaine ». En anglais « Day for Night », ça permet d’obtenir un effet de nuit mais en tournant de jour. Le tout sans tâtonner à la lampe de poche, sans patiner sur la mise au point et en rentrant à l’heure pour le diner. Et oui, c’est beau l’Amérique !

Et pour ceux qui n’ont pas pu y aller, où que vous soyez, la Nuit américaine est le thème de notre exercice photo du mois de septembre. Let’s go ! 

La nuit américaine ou Day for Night est une technique cinématographique popularisée par le cinéma américain qui consiste à tourner de jour pour avoir un rendu comme si la scène se déroulait de nuit. Le principe est simple: on sous expose l’image pour la rendre plus sombre. Et quand il fait tout noir sur la photo, pour le spectateur, c’est qu’il fait nuit. Alors ça c’est la théorie, car en pratique, on va voir qu’il y a quelques subtilités…

Exposition de base en plein jour
Nuit américaine : Image sous-exposée en plein jour

Pour participer à cet exercice photo : 

  1. Post une photo (et une seule) sur le Forum du site
  2. Légende ta photo en précisant bien ton intention photographiques et tes réglages.
  3. Je commenterai toutes les photos publiées sur le forum chaque mercredi et les contributions du forum seront publiées le dernier mercredi du mois dans la vidéo de restitution. Donc abonne-toi à la chaine pour ne rien rater !..

Quel matériel pour photographier en nuit américaine ?

On verra dans les prochaines vidéos que l’on peut utiliser plusieurs accessoires. Mais dans un premier temps, tu n’auras besoin que d’une seule chose : ton boitier avec l’objectif de ton choix. 

Les réglages pour photographier en “Day for Night”

Le principe de la nuit américaine est globalement assez simple : il suffit de photographier une scène de jour.  Mais en sous-exposant volontairement l’image pour que l’on ai l’impression que la scène se déroule de nuit. Donc concrètement :

Pas de changement notable sur la sensibilité ISO. Si ce n’est que pour sous-exposer, on va  monter en vitesse. Donc si la vitesse de départ est déjà suffisante, pour éviter les flous de bouger et les flous de mouvements, tu vas pouvoir choisir une sensibilité un plus basse que pour une exposition classique.

Si tu as des questions, sur les réglages en général, quel que soit ton niveau, je t’invite à suivre la série de vidéos sur les principaux réglages en photographie sur mon site : je t’ajoute un lien dans la bulle d’info et dans  la description de la vidéo.

Pour ce qui est du positionnement dans le temps, on photographie de jour donc en pleine journée. Par contre, pour que l’effet de nuit soit crédible, il fa valoir faire attention à quelques points de détails dans le positionnement. L’élément le plus important c’est que la nuit, il n’y a pas de soleil. Donc attention à te positionner pour ne pas avoir le soleil ou ses reflets dans le cadre. En extérieur, un temps couvert conviendra plutôt bien : pas trop d’ombres, pas de soleil visible ni directement ni dans les reflets.

Pour ce qui est du programme d’exposition, tu peux choisir celui qui te convient le mieux que ce soit en mode semi auto ou en manuel. Peu importe. Pour le cadrage, pas de consignes particulières si ce n’est là encore de faire attention au soleil et à ses reflets.

Corriger l’exposition pour sous-exposer 

Par contre, ce qui va être essentiel par contre, c’est la correction d’exposition. Habituellement, la mesure de lumière habituelle, vise plutôt à obtenir une luminosité moyenne. Mais ici, on va délibérément sous-exposer l’image. Donc on va utiliser la fonction de correction d’exposition (le petit bouton pour +/-) pour demander à l’appareil d’ajuster un couple vitesse/diaphragme qui sous-expose l’image. En programme d’exposition manuel, tu n’as pas à utiliser le bouton de sous-exposition puisque c’est toi qui tourne les boutons pour ajuster la vitesse d’obturation et l’ouverture de diaphragme. Il te suffit juste de caler ton exposition en positionnant le curseur du bargraph non pas sur 0 mais sur -1, -2 ou -3…

Alors on en vient à la question de la valeur de la sous-exposition. Ce sera à ajuster selon l’effet voulu. Mais tu devrais normalement pouvoir rester sur des valeurs comprises entre -1 et -3 IL. Donc, de base, tu peux partir sur une exposition de -2 IL. Ensuite, si nécessaire, tu ajustes selon que tu veux que l’effet de nuit soit plus ou moins prononcé : nuit noire ou nuit de pleine lune.

Pense aussi que c’est une technique que tu peux aussi utiliser en intérieur. Dans tous les cas, l’idée est de amuser et de voir à qu’il est possible de faire. C’est aussi de comprendre ce qui est possible de faire ou pas et aussi de mieux reconnaitre cette technique quand on la voit à l’écran sur des vieux films.

Dans les prochaines vidéo, on verra quelques astuces pour modifier le rendu de l’image à la prise de vues. Je te montrerai aussi comment détourner cette technique en utilisant des flashes de studio en extérieur et comment obtenir un effet un peu similaire en post traitement.

Voilà, maintenant c’est à toi de jouer ! Partage cette vidéo avec tes amis et invite-les à participer à l’exercice. On se retrouve tout de suite pour échanger sur ta photo dans le forum photo du site.

Bonne semaine et bonnes photo !

Jérôme Pallé, Photographe

Responses

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.