Formations photo, cours et stages photo à Clermont-ferrand
Tél. : 04 73 36 85 72
Besoin d'un renseignement ? Contactez-moi au 04.73.36.85.72 ou par mail contact@jeromepalle.com

Vos photos de fond filé – Restitution de l’exercice #13

L’exercice de la semaine consistait à réaliser un fond filé : autrement dit photographier un sujet en mouvement pour obtenir le sujet net mais avec un flou de mouvement sur l’arrière plan.

Comme d’habitude vous pourrez retrouver à la fin de cette vidéo le diaporama de vos images. J’ai repris toutes les photos des participants qui ont été publiées en commentaire de l’annonce de la vidéo épinglée en haut du groupe Facebook.

Alors si jamais j’ai oublié votre photo : ce n’est pas volontaire ! Donc faites moi signe : taguez-moi en commentaire de votre photo dans le groupe Facebook pour que je puisse retrouver la photo en question. Je la publierai dans le story de la chaine Youtube.

Les principales difficultés que vous avez sur cette prise de vues c’était notamment : 

  1. Positionnement
  2. L’adaptation de la vitesse 
  3. Mais aussi les mouvements du sujet lui-même.

En ce qui concerne le positionnement,notamment le positionnement avec le matériel : ceux qui ont utilisé un monopode ou un trépied s’en sont plutôt bien sorti.

C’est notamment le cas d’Alexandre qui a photographié des bolides aux 24 heures motonautiques. A 1/50 de seconde avec un téléobjectif 150-600mm utilisé à 335mm, il réussit à figer parfaitement un bateau lancé à pleine vitesse.

Idem pour Alain qui a figé une voiture sur le rallye « Terre des Causses » au 1/80 de seconde avec un bridge posé sur un trépied. Alors il n’a pas posé le trépied sur un seul pied pour faire un monopode mais il a libéré le mouvement horizontal pour faire un suivi du sujet. Un peu comme on pourrait faire un suivi de caméra en vidéo.

Le tout couplé avec l’utilisation de la rafale pour que les prises de vues s’enchainent en suivant le sujet et sans coup de doigt.

Une autre photo, celle d’Yvon, qui a figé un coureur cycliste avec un flou sur l’arrière plan et qui donne une belle impression de vitesse. On reviendra sur cette photo car elle a quelque chose d’autre  qui est intéressant…

Le second point que j’ai noté sur les images que vous avez publiées dans le groupe Facebook c’est la gestion de la vitesse et de la longueur focale.

Les réglages que je propose dans les vidéos d’exercice ne sont qu’une base qui peut fonctionner tel quel dans pas mal de cas mais qu’il peut être nécessaire d’adapter.

Pour le fond filé, j’avais notamment recommandé d’utiliser une focale assez longue pour que vous puissiez avoir une grande amplitude de mouvement quand vous suivez le sujet et que le flou de bougé sur l’arrière plan soi bien ample et bien visible.

Mais on a pas tous un gros téléobjectif et parfois, même avec une longue focale, on pas le recul nécessaire.

Du coup vous avez été nombreux à photographier au grand angle ou avec des focales de moins de 50mm. La conséquence c’est que le mouvement de caméra est moins ample au grand angle qu’au téléobjectif. Et le rendu de filé est moins visible, ce qui oblige à baisser la vitesse pour retrouver un flou de bougé sur l’arrière plan.

C’est le cas avec cette photo de cycliste du Paris Troyes réalisée par Laurence, qui est descendue au 1/50 de seconde avec un 18mm. L’effet est bien prononcé. Mais, plus on baisse la vitesse, plus il est difficile de garder le sujet net.

C’est un compromis à trouver, presque une alchimie, entre votre mouvement, la longueur focale, la distance par rapport au sujet, la vitesse du sujet et la vitesse d’obturation.

Un autre exemple qui montre la nécessité d’adaptation, c’est la photo de Guillaume qui a réussi à figer parfaitement une voiture de course avec une vitesse d’obturation beaucoup plus importante.

Pour cette photo, il était placé environ 50 mètres du passage de la voiture avec un objectif 150-600mm utilisé à 250mm et il a rafalé à 1/320 de seconde.

Photographier en fond filé

Je vois souvent passer des messages sur les forums ou dans les groupes Facebook (pas trop sur le notre) qui demandent « Quels sont les EXIFS ? Quels sont les Exifs ??? Comme s’il suffisait de reprendre les mêmes réglages pour faire la même photo.

En pratique, on se rend compte que, plus que la reproduction des réglages, c’est la compréhension du principe de base qui permet de maitriser et donc de reproduire un effet et de l’adapter à une situation donnée.

Je reviendrait aussi sur cette image tout çà l’heure car elle-aussi est intéressante.

Enfin, un dernier point qui a souvent été soulevé c’est que le sujet n’apparaît parfois pas complètement net. J’entends par là que certaines parties du sujet sont nettes et d’autres pas.

C’est notamment ce qu’à fait remarqué Teddy qui a d’abord photographié une voiture puis qui s’est fait photographier en train de courir au même endroit et dans les mêmes conditions.

Sur les deux photos de Teddy, à première vue, on pourrait penser que la voiture est nette alors que le coureur est flou. Mais en fait les deux sujets sont à la fois nets et flous.

Tout ce qui suit un mouvement latéral est net car le mouvement du sujet est accompagné par le mouvement de caméra du photographe. 

Et toutes les parties du sujet qui ne suivent pas ce mouvement latéral sont floues. Car elle ne sont pas suivies par le mouvement de caméra du photographe.

La voiture de Teddy est donc nette car elle son mouvement est latéral et il est accompagné par le mouvement de caméra du photographe. Mais les roues de la voiture sont floues, car, d’une part elles vont plus vite. Mais elle sont aussi floues car elle suivent un mouvement latéral et circulaire : elle tournent ! Et ça le mouvement de camera ne peut pas le suivre.

Pour la photo de Teddy en train de courir, c’est pareil !

Le visage est net car il suit un mouvement latéral mais les mains et les pieds sont flous. Là aussi, car ils ont un mouvement plus rapide. Et en plus de leur déplacement latéral, ils font des moulinets qui ne peuvent être suivis par le mouvement de caméra.

Je reviens donc sur la photo du coureur cycliste dYvon, où le coureur est net mais le pied qui est en mouvement apparaît flou.

Et aussi sur la photo de Guillaume ou la voiture est nette mais la roue de la voiture est floue car elle tourne.

Photographier en fond filé

Dans les deux cas, ce n’est pas un défaut. Au contraire, ça contribue à accentuer la sensation de mouvement du sujet. On peut figer ces mouvements. Que ce soit la roue de la voiture ou le pied du cycliste qui pédale. Mais dans les deux cas, plus on augmentera la vitesse d’obturation, plus tout sera net. Mais plus on perdra ce flou qui donne cette perception de vitesse.

Tout est d’affaire de dosage de la vitesse…

Si vous avez besoin de précisions sur les réglages, je vous rappel que vous pouvez suivre la série de vidéos qui se trouve sur mon site internet.

Vous pouvez également vous procurer mes livres que ce soit le Mémento photoou les bases de la photo avec un reflex paru chez Eyrolles. Tous les deux sont disponibles sur mon site internet et en prime Amazon.

Et si vous les avez déjà, pensez à laisser un commentaire sur ce que vous en avez pensé, notamment sur Amazon : c’est très utile pour moi et ça fait toujours plaisir !

Prochain challenge photo : 7 jours pour améliorer ses portraits en extérieur

En plus des exercices, depuis le confinement j’organise ponctuellement des challenges photos. Le principe c’est : une semaine de cours à raison d’un cours en vidéo avec un exercice corrigé chaque jour sur un thème donné. On a déjà fait « 7 jours pour apprendre à bien exposer ses photos » et « 7 jours pour améliorer ses cadrages ».

Pour le prochain vous avez demandé à travailler sur le portrait. J’ai donc programmé le prochain challenge du lundi 20 au dimanche 26 juillet prochains sur le thème « 7 jours pour améliorer ses portraits en extérieur ». Pas de studio. Ce sont des techniques différentes. Et ce sera l’objet d’un autre challenge.

J’ai créé un événement sur le groupe Facebook pour échanger sur ce prochain challenge et vous pouvez participer en proposant des sujets d’exercice que vous souhaiteriez réaliser sur ce thème. Je vous mets le lien en description de la vidéo.

Alors on me demande souvent « quelle est la différence entre les challenges et la formation complète ? » :

Le challenge photo, c’est un coup d’accélérateur sur un sujet précis ! La formation complète, c’est un travail de fond.

Le challenge photo traite un thème photographique spécifique. Il est organisé ponctuellement avec une vidéo de cours et un exercice à réaliser chaque jour pendant une semaine. Chaque participant peut poster chaque jour ses photos de l’exercice dans le forum privé sur mon site pour qu’ils soient corrigés et le forum privé du challenge est dispo durant la semaine du challenge et uniquement pendant la semaine du challenge.

La formation complète c’est 7 grosses formations (plus de 200 cours en vidéos) qui reprennent en détail les fondamentaux et vous apprennent progressivement les techniques photo avancées. ça vise à acquérir des méthodes de prise de vues efficaces quel que soit le sujet. Et avec la formation complète vous avez un suivi personnalisé avec un accès permanent au forum privé.

Prochain stages photo à Clermont-Ferrand

Autre sujet : Avec la levée progressive du confinement, j’ai aussi relancé trois dates de stages photos en réduisant le nombre de stagiaires. On passe donc de 6 stagiaires maxi 4 stagiaires maxi. Avec gel hydrocalccolique, masque, palmes et tuba… Les stages se déroulent à Clermont-Ferrand dans mon studio photo pour les cours en salle et en extérieur pour les exercices pratiques.

Les prochaines dates sont les samedi 11 juillet, 12 septembre et 7 novembre. Vous pouvez vous inscrire directement sur mon site. Je vous mets le lien par ici et dans la description de la vidéo également.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.