Formations photo, cours et stages photo à Clermont-ferrand
Tél. : 04 73 36 85 72
Besoin d'un renseignement ? Contactez-moi au 04.73.36.85.72 ou par mail contact@jeromepalle.com

Les réglages pour la photo de portrait

Trop de pression, trop ou pas assez de matériel, trop de réglages… On est souvent déçu par les portraits. Si vous voulez photographier quelqu’un il faut pourvoir oublier les réglages. Et pour pouvoir les oublier… il faut bien commencer par les connaître.

En matière de photographie de portrait, l’approche intuitive est souvent privilégiée. L’approche intuitive n’est pas mauvaise en soi. Elle est même excellente. Mais elle ne se substitue pas et ne s’oppose pas à la technique. Au contraire !

On cherche souvent à photographier les gens, sans qu’ils s’en rendent compte, pour avoir un rendu plus naturel. C’est une approche intéressante mais qui n’est pas toujours possible. Si vous voulez un regard qui capte l’objectif, il va être difficile de faire oublier l’appareil photo. L’opération « caméra cachée » devient vite « mission impossible ». En fait il est plus simple et plus efficace de gérer la relation au modèle en instaurant une relation de confiance. Je reviendrai prochainement sur la direction du modèle. C’est un sujet passionnant sur lequel je travaille beaucoup actuellement.

Mais aujourd’hui, nous allons déjà nous intéresser à la mise en œuvre de la prise de vues et aux réglages de base à utiliser. Pour passer le cap de l’approche intuitive basique et commencer à photographier avec une approche intuitive maitrisée.

Une approche intuitive maitrisée ne s’oppose pas à la technique. Elle intègre la technique et en fait un allié discret au service de votre créativité.

Quel objectif choisir pour débuter en photo de portrait ?

Pour débuter en portrait, un téléobjectif à grande ouverture est un bon choix pour réduire la profondeur de champ et obtenir de beaux flous d’arrière plan. Personnellement, j’aime bien le Canon 70-200 f/2,8 IS en reportage. En studio j’utilise plutôt un objectif fixe : soit un 100mm f/2,8 soit un 50mm f/1,4.

Le meilleur rapport qualité prix pour les portraits reste les objectifs fixes de 50mm. Que ce soit le 50mm à ouverture f/1,4 ou f/1,8. Tous deux sont disponibles en version Canon, Nikon et aussi très souvent dans les autres marques.

Leur grande ouverture de diaphragme vous permettra de descendre en ISO et surtout, elles vous donneront de très beaux flous de profondeur de champs.

Le matériel utilisé :

Mon trépied vidéo préféré : https://goo.gl/VXX0fk
Mon trépied photo préféré : https://goo.gl/Eplz7f
Ma rotule photo pro : https://goo.gl/YzHZ8E
Mon sac photo pro : https://goo.gl/93V9vP
Mon sac photo pour mes voyages : https://goo.gl/KA7l00
50 mm f/1,4 : http://amzn.to/2mXWWJc
50 mm f/1,8 : http://amzn.to/2okY5dy
35 mm f/1,8 : http://amzn.to/2nKnbBC
70-200 f/2,8 : http://amzn.to/2mXEOiA
Réflecteurs : http://amzn.to/2oJLkG7

Retrouvez une nouvelle vidéo chaque samedi

sur ma chaine YouTube

Les réglages pour la photographie de portrait

Pour commencez votre prise de vues, ajustez la sensibilité ISO à l’ambiance lumineuse : 100 à 200 ISO en plein soleil, 400 à 800 ISO à l’ombre ou par temps couvert et 1600 à 3200 ISO en intérieur ou par faible luminosité.

Si vous n’avez pas d’objectif à grande ouverture, prenez l’objectif que vous avez avec le plus fort grossissement. Pas besoin non plus d’aller au-delà de 300mm. Mais si vous avez, par exemple, un zoom 28-135mm, reculez-vous et utilisez votre objectif au 135mm. Cela réduira l’angle de champ et isolera le sujet du décor.

Autant que possible, essayez d’avoir un arrière plan uniforme qui tranche un peu avec le contour du portrait du modèle. Sauf à vouloir faire un effet de style particulier, faites attention à ce que la chevelure du modèle ne se fonde pas avec le décor.

Puis zoomez pour obtenir un flou d’arrière plan. C’est la première étape de la méthode ZOF+ : Plus on Zoom, plus on Ouvre, plus l’arrière plan est flou. Pour plus d’info sur la méthode ZOF+ / ZOF -, voici le lien vers mon Mémento Photo.

Pour obtenir un beau flou d’arrière plan, il vous faudra donc zoomer et utiliser une grande ouverture de diaphragme. Pour cela, le plus simple est de choisir le programme priorité ouverture : Av en Canon et A sur les appareils photo Nikon et équivalents. Puis réglez l’ouverture de diaphragme sur f/5,6 ou moins.

Si une faible profondeur de champ met le modèle en valeur, attention à ne pas tomber dans l’excès. Si vous utilisez un objectif à très grande ouverture comme le 50mm f/1,4 ou f/1,8. Et si votre modèle n’est pas de face mais de trois-quarts, le modèle risque de se retrouver avec un œil net et l’autre flou.

Cadrez en essayant de vous approcher du visage du modèle. Evitez de laisser de grandes zones de vide notamment au-dessus de la tête du modèle. Essayez au contraire de positionner les yeux sur les points de force ou de faire en sorte que le regard trace une ligne qui suive les lignes de force ou les diagonales de l’image.

Enfin, effectuez une mesure de lumière sur le visage et faites la mise au point sur les yeux avant de déclencher.

Voilà pour la technique, maintenant nous allons voir comment positionner le modèle et obtenir une belle étincelle dans le regard. En ce qui concerne le matériel et les réglages, si vous voulez approfondir le sujet, vous pouvez retrouver la fiche pratique avec les base de réglages dans mon Mémento Photo ou vous lancer avec ma formation en ligne.

 

Comment positionner le modèle ?

Quand on photographie en plein soleil, la lumière est souvent très dure. Les ombres sont marquées, le modèle est gênés par la lumière. Si les vêtements sont blancs, comme pour une robe de mariée, le tissu pourra vite être sur-exposé. Par temps couvert, les ombres sont plus douces.

En plein soleil, en mettant le modèle à l’ombre vous pourrez jouer avec la surexposition en arrière plan.

Astuce : l’étincelle dans le regard

Autre astuce : En plaçant le modèle correctement et en gérant les reflets dans les yeux, il est possible d’obtenir une belle lueur dans le regard.

Pour commencer, que votre sujet soit installé à l’ombre ou au soleil, faites en sorte que le modèle ait toujours la source de lumière principale dans son champ de vision. Les yeux vont se comporter comme des miroirs et renvoyer la lumière. A vous de vous déplacer ou de diriger le modèle pour que le reflet soit visible dans l’objectif.

Si la lumière ambiante est insuffisante, utilisez un réflecteur. Les réflecteurs s’achètent facilement dans toutes les bonnes boutiques photo ou sur internet. Mais, pour commencer, un grand panneau blanc pourra parfaitement faire l’affaire.

Enfin, si vous souhaitez un impact plus présent ou si la lumière d’ambiance ne vous satisfait pas, vous pouvez utiliser le flash interne ou un flash cobra pour rehausser le regard du modèle avec un impact de lumière. Mais attention à bien doser le flash pour ne pas « casser » la lumière ambiante.

 

Partage-et-commentaires-Cours

5 commentaires

  1. GERBAUD Pierre 2 avril 2017

    toujours « friant » de suivre vos informations portant sur différents sujets . . . merci beaucoup …cordiales salutations .

  2. Auteur
    Jérôme Pallé 2 avril 2017

    Merci Pierre ;-)

  3. Marie-Odile Salle 3 avril 2017

    Bonjour Jerome,

    lorsque tu nous dis de mettre le sujet face à la lumière, c’est un peu paradoxal car le sujet peut alors plisser les yeux si il est face au soleil?
    merci à toi.
    marie-odile

  4. Auteur
    Jérôme Pallé 3 avril 2017

    Bonjour Marie-Odile,
    Effectivement, il faut nuancer.
    Il ne faut pas mettre le modèle « face à la lumière » mais faire en sort « que le modèle ait la l’appareil photo et la source de lumière dans son champ de vision ».
    Sinon en effet, il peut être gêné.
    Jérôme.

  5. rorolepotard 6 mai 2017

    Merci beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*