Formations photo, cours et stages photo à Clermont-ferrand
Tél. : 04 73 36 85 72
Besoin d'un renseignement ? Contactez-moi au 04.73.36.85.72 ou par mail contact@jeromepalle.com

Photographie de Sport : Photographier pendant une tempête – Photo-Reportage S02-E08

Image 2 : Photographier pendant une tempête - Photo-Reportage S02-E08

Pour ce 8ème épisode de la saison 2 de Photo-Reportage, un orage déferle sur notre équipage. Des difficultés apparaissent durant la navigation. Il y a beaucoup de pluie et même de grêle mais Jérôme, photographe à Clermont-Ferrand, ne recule devant rien. Malgré la tempête, il trouve une solution pour réaliser quelques photos et vous en explique le procédé. Pour  tout savoir sur toutes les techniques photos utilisées en reportage, rendez-vous dans la formation en ligne sur le reportage.

Un orage en mer

Aujourd’hui, Jérôme découvre que le temps en mer change très vite. Dès le réveil, au loin, l’équipage voit arriver un assez gros orage, ce qui est très impressionnant. Du coup, une fois que l’orage les atteint, tout le monde s’affaire. Il faut avouer que c’est tout de même excitant qu’il y ai de l’action, malgré le danger qu’il peut occasionner. Heureusement, la sécurité passe avant tout.

La sécurité à bord du bateau durant un orage

Pour minimiser les dangers, il est nécessaire de se tenir avec le plus d’appuis possibles, surtout quand la mer est agitée. La longe (accrochée autour des hanches) doit être constamment attachée  sur une barre ou une ligne de vie pour éviter de passer par dessus bord. Lors d’un orage, il ne faut pas trop se déplacer en dehors du cockpit pour rester à l’abris du vent et de la pluie violente. Et il faut s’éloigner du mat pour éviter de se prendre la foudre. Le mieux est de rester à l’abris dans les cabines.

Le matériel pour la prise de vues

Pour Jérôme, pas question d’utiliser le reflex. Il a déjà essayé, et il s’est fait une petite blessure sur une goupille en tombant. Il est donc nécessaire pour le photographe de pouvoir se tenir correctement et d’avoir ses deux mains de disponibles.

Le deuxième soucis, c’est qu’il y a beaucoup trop de pluie. Du coup, l’appareil photo risque d’être fortement endommagé. Les accessoires de protection de base (housse de pluie) ne sont pas suffisants voire inutiles dans ce cas là. Il faudrait carrément des accessoires qui permettent d’aller sous l’eau (boîtier étanche) vue la quantité d’eau présente. De ce fait, Jérôme va plutôt utiliser le matériel étanche qu’il a à sa disposition. C’est à dire une GoPro et son téléphone portable équipé d’une coque résistante à l’eau (étanche). Qui dit un gain de rusticité et de polyvalence dit forcément une perte de qualité des images, et moins de finesse au niveau des réglages. Mais ça ne veut pas dire que vous ne pouvez rien faire.

 

 

Les réglages pour photographier lors d’un orage

Sur la GoPro comme sur le téléphone portable, il suffit juste d’appuyer sur l’écran pour faire l’exposition à l’endroit choisit. Ensuite, l’appareil s’adapte au changement entre le cockpit et la mer.

Vous pouvez retrouver les réglages de base et toutes les techniques pour bien débuter dans son Mémento Photo.

Les difficultés pendant l’orage

Le but premier pendant l’orage est de redresser le bateau correctement. Il faut également rester dans le sens du vent pour éviter de chavirer. Mais deux grosses difficultés se sont présentées à l’équipage. La première est que l’une des écoutes qui permet de manœuvrer, était coincée sous le bateau de secours appelé Dinky à l’avant du bateau. Les écoutes sont les cordages qui permettent de manoeuvrer les voiles. De ce fait, Marcel, le skipper en second, s’est dévoué pour aller décoincer et donner du mou à l’écoute. Ce qui est périlleux par temps d’orage. Ta-ta-tinnnnn !

La deuxième difficulté, c’est que le Dinky, s’est soulevé à cause du vent et empêche de manœuvrer les voiles. Marcel décide une fois de plus d’aller à l’avant du bateau pour résoudre le problème. Jérôme, notre vaillant photographe, se propose pour l’aider.

Une fois le Dinky atteint, il faut faire passer les cordages au-dessus de ce dernier et le remettre dans sa position initiale. De ce fait, Jérôme propose de donner un petit coup de pied au bateau de secours pour le décoincer du mat. Le coup de pied ayant fonctionné, ils retournent tout deux au sec et à l’abris de la foudre.

Le calme après l’orage

L’équipage, après avoir décoincé les cordages, a réussi à redresser le bateau. Peu de temps après, le calme commence à se réinstaller. Et c’est l’heure du déjeuner…

  • Choix des options
    Note 4.71 sur 5
    6,90 9,90 
  • Choix des options
    Note 4.95 sur 5
    297,00 
  • Choix des options
    Note 5.00 sur 5
    297,00