Formations photo, cours et stages photo à Clermont-ferrand
Tél. : 04 73 36 85 72
Besoin d'un renseignement ? Contactez-moi au 04.73.36.85.72 ou par mail contact@jeromepalle.com

Les bases de la photo avec reflex : présentation du livre

Présentation de mon Manuel de photographie : Les bases de la photo avec un reflex

 

Comme à chaque rentrée, on a de nouveaux cahiers, une belle trousse et de nouveaux livres. Je ne vais donc pas déroger à la règle et je vais vous présenter mon nouveau livre : Les bases de la photo avec un reflex, qui vient tout juste de paraître aux éditions Eyrolles.

Vous allez tout savoir sur ce qu’il y a dedans mais aussi sur ce qu’il n’y a pas et pourquoi. A qui il s’adresse et à qui je ne le conseillerai pas… je vais même vous dévoiler quelques secrets dissimulés dans le livre. Attention Spoiler !!!

Pourquoi un nouveau livre ?

Alors pourquoi un nouveau livre ? C’est vrai que j’avais déjà fait un Mémento qui fonctionne plutôt bien et qui s’adresse déjà aux débutants en photo. En fait j’avais dès le départ prévu de faire plusieurs suites au Mémento qui devaient regrouper des exercices et aborder d’autres sujets tel que le cadrage, l’exposition mais aussi et surtout ce que j’appelle la méthodologie de prise de vues… Alors tout ça était en route et j’ai été contacté par Eyrolles qui m’a proposé de faire un livre un peu plus étoffé. En gros, on m’a demandé de regrouper mes cours dans un seul et même ouvrage pour qu’il puisse être d’un format plus conventionnel et intégrer leur collection.

Que trouve-t-on dans ce livre ?

Pour écrire ce livre j’ai pris comme point de départ, la trame de mes formations professionnelles et de mes formations en ligne que l’on peut suivre sur mon site. En fait mes formations pro ne s’adressent pas uniquement à des photographes professionnels. Elles s’adressent souvent à des personnes qui sont des débutants mais qui utilisent la photo dans le cadre professionnel.

Le fil conducteur, c’est d’expliquer comment fonctionne un appareil photo… comment on fait une image nette et bien exposée, à quelqu’un qui n’a pas de connaissance en photo ou qui a des connaissances éparses et a besoin de remettre de l’ordre dans ses connaissances.

Ça , c’est la base. Ensuite, l’essentiel du livre consiste à mettre en place des méthodes de prises de vues avec des exercices. C’est notamment ma méthode SPP/CMM dont je vous reparlerai.

Autre chose que l’on trouve dans ce livre et qui me tenait à cœur, ce sont les illustrations d’Iwona Seris. J’avais déjà demandé à Iwona de travailler sur les illustrations de mon Mémento photo et je suis ravi qu’elle ait pu travailler sur cet ouvrage également. Ses dessins sont super jolis, très explicites et ça change des trucs techniques et très pas rigolos que l’on trouve généralement dans les livres de photo.

Qu’est ce que l’on ne trouve pas ?

Ce que vous ne trouverez pas, c’est une liste exhaustive de toutes les spécificités techniques de l’appareil photo. D’abord parce que ça varie d’un appareil à l’autre et ensuite parce que mon travail ne consiste pas à faire mumuse avec le matériel mais à faire des photos d’une part. Et à vous apprendre à être efficace en prise de vues d’autre part.

Donc oui, il y a des fonctions spécifiques qui peuvent s’avérer utiles pour certains types de prise de vues. Mais je considère qu’il n’est pas utile de les détailler dans un ouvrage consacré aux bases. D’abord parce qu’avec les bases on a déjà bien assez à faire. Ensuite parce qu’avant de se spécialiser il faut commencer par bien maitriser les bases.

Et enfin parce que pour être tout à fait honnête ave vous, ça ne sert souvent pas à grand chose. Moi même, je travaille avec un Canon 5D qui a un menu de mise au point long comme le bras, un nombre de collimateurs juste impressionnants. En pour ne rien vous cacher, sur les 61 collimateurs de l’appareil je n’en affiche que 15 dans le viseur et je n’en utilise généralement qu’un seul, le collimateur central. Donc oui, les subtilités techniques sont utiles aux spécialistes. Pour moi qui touche à peu près à tous les types de prise de vues, je considère que c’est souvent contreproductif. On se retrouve à passer son temps à paramétrer son appareil et on en oublierait presque de faire des photos.

Alors ce n’est qu’un exemple mais pour ça comme pour plein d’autres réglages, je ne vais pas vous demander de vous embêter avec des trucs dont je ne m’embarrasse même pas moi-même.

Par contre, par contre… Attention Spoiler ! On ne trouve pas de trucs chiants mais on trouve un éléphant qui fait caca !..

Quoi y’a au sommaire ?

Le livre compte 7 chapitres en tout. Comme il faut commencer par le commencement, le premier chapitre concerne la prise en main du reflex. L’idée est de voir comment on prend l’appareil en main, comment on se positionne concrètement pour pouvoir contrôler les réglages. J’insiste beaucoup sur ce point car je vois énormément de gens qui tiennent leur appareil photo n’importe comment et qui s’étonnent d’avoir autant de photos floues ou de ne jamais avoir le temps de faire leurs réglages. Je sais que la comparaison peut sembler pas très heureuse mais quand on parle de shooter avec un appareil photo c’est parce qu’il y a une similitude évidente avec la manière de tenir un fusil. Et pour le coup, si vous tenez votre fusil à l’envers, vous ne vous étonnerez si vous ratez votre cible une fois sur deux. Et bien en photo c’est pareil. On tient son appareil de manière à être stable et à pouvoir accéder aux réglages.

Dans la pris en main, j’inclus aussi les réglages par défaut. Ceux qui vont pouvoir vous permettre de commencer à photographier sans que ce soit la panique.

Chapitre 2 : Obtenez des photos parfaitement nettes.

Ici on va commencer par comprendre la mise au point. On va voir quel est le principe et comment faire simple et efficace.

Chapitre 3 : Obtenez une bonne exposition

Alors là aussi je vois une foule de gens se ruer sur la mode manuel comme si c’était le truc de pro ultime. Et qui, bien sûr, ne mesurent pas la lumière. Autant dire qu’utiliser le mode manuel ou même n’importe quel autre mode d’ailleurs, sans mesurer la lumière, c’est du pifomètre total. Donc on va apprendre à mesurer la lumière. Rassurez-vous, c’est niveau CM2 et ça prend une fraction de seconde. Après ça vous serez à même de piloter votre appareil photo.

C’est le chapitre 4 : Pilotez votre appareil photo

En photo, particulièrement en reportage, on saisie l’instant. Dans ce chapitre je vous montre comment anticiper pour être toujours prêt et pouvoir passer au chapitre 5.

Chapitre 5 : maitriser la vitesse et le diaphragme. Très important car la netteté d’une image ne dépend pas que de la mise au point. Là on va apprendre à doser le mouvement

Et à jouer avec les flous d’arrière plan. Je ne m’étend pas mais c’est un gros chapitre.

Chapitre 6, maitrisez l’exposition.

Alors là, pour le coup, c’est une partie qui est un peu plus avancé, on sort un peu du cadre des bases à proprement parler. On va commencer à vraiment jouer avec la lumière. C’est peut être un peu raide pour les débutants mais je voulais que vous puissiez avoir à le fois des bonnes bases mais aussi une ouverture pour vraiment progresser et aller plus loin si vous en avez envie. C’est un chapitre que vous pouvez juste lire pour vous imprégner des grands principes et sur lequel vous pourrez revenir quand vous aurez un peu plus de pratique.

Chapitre 7 : Cadrez et composez vos images

J’ai mis ce chapitre en dernier même si c’est souvent la première chose dont on parle dans les livres. Parce que soit disant l’important c’est l’œil et pas la technique. Soyons clair, pour moi c’est juste une façon de flatter le lecteur en lui laissant croire qu’il porte en lui un don du ciel qui fait de lui un artiste et que grâce à son œil, certainement magique, il va pouvoir se dispenser de se taper la partie technique.

Alors, oui, il y a des gens qui sont naturellement plus à l’aise que d’autre avec un appareil photo. Mais, soyons, clair, l’œil c’est le niveau zéro de la photo. Tout le monde en a deux et c’est pas pour quant qu’on a 6 milliards de photographes sur la planète. Non ! On est photographe quand on a quelque chose à dire et qu’on utilise un appareil photo pour s’exprimer. Ce qui veut dire que résumer la photo au cadrage c’est se mettre le doigt dans l’oeil jusqu’au coude.

Voir c’est bien mais il faut être capable de saisir l’instant (chapitre 1)… Ensuite il faut que votre sujet soit nettement visible… Chapitre 2. Et tant qu’à faire il faut aussi qu’il soit exposé correctement… chapitre 3. Ce qui veut dire que vous aurez quand même dû un peu anticiper sur les réglages… chapitre 4. Et comme vous n’êtes pas un simple spectateur, vous aurez certainement envie de présenter une vision personnelle ou créative de ce que vous avez vu en jouant sur le mouvement ou sur les flous d’arrière plan… Chapitre 5. Et à partir de là vous pourrez finaliser votre photo en construisant une image voire même un reportage qui a vraiment du sens… chapitre 7 !

Pourquoi se limiter au reflex ?

Pourquoi se limiter au reflex ? Effectivement, c’est dans le titre : Les bases de la photo avec un appareil photo reflex. Vous me direz on peut tout aussi bien faire des réglages avec un bridge ou un hybride ou avec n’importe quel appareil qui permet de débrayer en manuel et en semi auto. Et c’est vrai !

J’entend aussi souvent que les hybrides sont techniquement même meilleurs que les reflex, plus légers aussi. Et c’est aussi vrai.

Et bien, pour être tout à fait franc, je n’aime pas les bridges ! Et je n’aime pas les hybrides.

Parce que oui, une Porsche ou un Ferrari voire même une formule 1, c’est certainement beaucoup mieux qu’une Twingo. Mais alors, est ce que vous vous êtes demandé pourquoi tous les imbéciles qui apprennent à conduire ne le font jamais sur une formule 1 ? Ils prennent tous des petites bagnoles même pas puissantes. Jamais vous ne verrez une conduite accompagnée sur un dragster.

Mais regardez… les routiers ou les chauffeurs de taxi. Eux, c’est censé être des pros. Et jamais vous ne verrez un taxi en formule 1 ou un routier en Ferrari. Les gars ils se font suer avec des monospaces ou des 38 tonnes limités à 90 sur l’autoroute.

Et en photo c’est pareil. Je ne sais pas si vous avez regardé les derniers Jeux Olympiques mais les photographes avec des hybrides y’en avait pas beaucoup sur les bords des terrains. C’est bizarre hein ?..

Pour moi, l’explication c’est que, même si sur le papier les hybrides c’est mieux, la performance et le faible encombrement, ça se fait aussi au détriment de l’ergonomie. Pour le moindre réglage on doit souvent entrer dans un menu. Du coup on perd du temps, donc on rate des photos. Non pas que l’on fasse de moins bonnes photos, mais vous aurez tout simplement une absence de photo.

Et que ce soit pour le professionnel qui a une obligation de ramener des images ou pour le débutant qui a déjà bien assez à faire avec les bases à apprendre. Bridge et Hybride, c’est très bien mais pour moi, ce n’est pas un outil adapté à l’apprentissage de la photo.

Quand on veut apprendre les bases, l’outil le plus simple et le plus abordable pour débuter et progresser sans se prendre la tête, c’est un reflex d’entrée de gamme.

Après, il y a des gens qui aiment la photo non pas pour faire des images mais pour le plaisir de manipuler un bel objet. Je donnais l’exemple de la Ferrari, c’est exactement ça. Perso, si j’en avais une je me contenterai de faire Vroum Vroum et d’emmener ma fille à l’école mais je ne serai jamais pilote de course. Et ça se respecte. Si vous aimez vous faire plaisir avec les belles mécaniques, prenez un hybride. Si vous voulez apprendre la photo sans vous prendre la tête, prenez un reflex.

3 commentaires

  1. Rose 15 septembre 2016

    Bonjour Jerome,
    Superbe vidéo ! J’ai bcp aimé les métaphores !!
    En tout cas, vous m’avez donné envie d’aller feuilleter votre livre dans les étals voir s’il n’aurait pas quelque chose de plus que je n’ai dans mes étagères !
    J’aurai vraiment aimée qu’il sorte il y a 2 ans ou 3 quand j’ai commencé la photo !
    Bonne journée
    Rose

  2. Auteur
    Jérôme Pallé 15 septembre 2016

    Merci Rose !

  3. laurent 21 juin 2017

    j’ai acheté ce livre il y a quelques mois de cela et il m’aide beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.