Formations photo, cours et stages photo à Clermont-ferrand
Tél. : 04 73 36 85 72
Besoin d'un renseignement ? Contactez-moi au 04.73.36.85.72 ou par mail contact@jeromepalle.com

Interview de Joëlle Verbrugge, auteure du site Jurimage

Jurimage le site d’info juridique pour les photographes

Rares sont les avocats qui connaissent réellement le sujet et encore plus rares sont ceux qui ont la moindre idée des problématiques rencontrées par les photographes qu’ils soient professionnels ou amateurs. De part sa double casquette d’avocate et de photographe auteure, Joëlle Verbrugge réunit les deux.

Le travail de Joëlle Verbrugge sur son blog Droit et photographie est une mine d’infos pour tous ceux, photographes, modèles et professionnels de l’image, qui veulent se renseigner sur leurs droits. En plus de son blog, ses travaux sont désormais accessibles sur un nouveau site : Jurimage. Il ne s’agit plus d’un blog mais d’un site où l’on peut acheter l’information juridique.

Le site Jurimage aborde plusieurs thématiques notamment le droit d’auteur, le droit à l’image, le statut des photographes et une rubrique consacrée aux photo-journalistes. Les infos y sont présentées sous forme d’eBooks que vous pouvez acheter à l’unité si vous êtes intéressé ponctuellement par une problématique particulière. Une formule sur abonnement, mensuel ou annuel, donne un accès à l’ensemble du catalogue d’articles. Les site est déjà bien fourni et continu de s’étoffer à raison d’au moins deux articles par semaine (voir un exemple d’article). D’autres supports sont également en cours de préparation. Explications avec l’auteure :

Jurimage-le-siteBD

Qu’est ce que l’on trouve sur Jurimage que l’on ne trouve pas sur ton blog Droit et photographie ?

Joëlle Verbrugge : Jurimage est édité par un tiers, qui est éditeur en ligne. Sur le fond on trouve des articles plus fouillés, je rentre plus dans les détails et je donne plus de conseils pratiques. L’autre point c’est la régularité. Je fais deux articles par semaine au moins, parfois il y en a un troisième comme ce fut le cas la semaine dernière avec un premier dossier plus approfondi. Alors que sur mon blog, je fais en fonction de l’actualité et du temps dont je dispose. J’essaie de traiter beaucoup de sujets différents sur Jurimage.

Qu’est ce qui a motivé le passage du blog au site d’éditeur avec un contenu qui n’est plus gratuit ?

Joëlle Verbrugge : Le Blog continue à exister. Ce qui a motivé c’est aussi pouvoir valoriser le contenu. Générer des revenus permet de continuer à travailler et à produire du contenu. Il y a en projet des cours en vidéo ainsi que l’organisation de conférences et de formations.

Jurimage-les-eBooks-BD

Est-ce à dire que le tout gratuit à ses limites et que fournir un contenu de qualité dans la durée passe aussi par des prestations payantes ?

Joëlle Verbrugge : Je crois que si on veut de la qualité dans la durée, c’est comme pour tout. C’est un métier et cela se paie. Il faut pouvoir y passer du temps et payer l’accès à l’info. A  titre d’exemple, je paie l’accès à des banques de données qui vont jusqu’à 2000€ par an. Sur Jurimage, on trouve du contenu à la demande (un article entre 3 et 7 euros selon son contenu) et aussi deux possibilités d’abonnement au mois ou à l’année.

Est-ce que ton Blog et Jurimage ont deux public différents ou est-ce le même mais avec des problématiques différentes ?

Joëlle Verbrugge : C’est le même public : mon blog ainsi que Jurimage s’adressent à tous ceux qui créent et qui utilisent les images. Aux photographes pour l’instant mais de plus en plus aux iconographes et aux graphistes et à tous les utilisateurs d’image que sont les agences de communication, les entreprises de presse et les services de com. Je fais aussi beaucoup de formations dans les collectivités territoriales et c’est quelque chose que je vais étendre aux entreprises.

Partage-et-commentaires-Cours

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.