Formations photo, cours et stages photo à Clermont-ferrand
Tél. : 06 64 11 72 64
Besoin d'un renseignement ? Contactez-moi au 06.64.11.72.64 ou par mail contact@jeromepalle.com

Comment photographier un feu d’artifice – Exercice photo 16

Le mois de juillet ce n’est pas que l’été et les vacances. C’est aussi la saison des photos de feux d’artifice ! Cette semaine, Je vous explique comment faire et quels réglages de base utiliser pour photographier un feu d’artifice et avoir des images bien nettes et avec de belles couleurs. 

La particularité des photos de feux d’artifice c’est d’abord que l’on photographie une source de lumière très vive en pleine nuit. Cela implique que l’on ne va pas pouvoir faire confiance aux automatismes de l’appareil pour mesurer la lumière. Si on laisse faire l’appareil photo, il risque de vouloir exposer la scène comme si c’était un paysage et les lumières du feux d’artifice seront cramée, floues et toutes fades. C’est le premier point.

photo de feu d'artifice surxeposée

La seconde difficulté c’est le temps d’exposition. Un feu d’artifice c’est joli parce que cela décrit des couleurs mais aussi des formes. Tout le jeu, va donc consister à bien exposer ses images et à enregistrer les mouvements de lumière dans la durée sans que l’on ai des flous de bougé. On va donc utiliser des réglages de prises de vue qui vont beaucoup se rapprocher de ceux utilisés lorsque l’on fait du Lightpainting ou des poses longues de nuit comme ceux que nous avons vu dans l’exercice précédent.

Photo de feu d'artifice floue

Je vous rappelle les règles pour participer à cet exercice photo : 

  1. Abonnez-vous à la chaine et partager cette vidéo avec tous vos amis pour qu’ils puissent jouer avec nous.
  2. Poster votre photo dans le groupe FB sous l’annonce épinglée en haut du groupe :
  3. Légender votre photo comme indiqué dans l’annonce dans le groupe Facebook.

Attention : postez bien une photo et une seule avec sa légende. Pas plus. Mais vous pouvez ajouter une photo du making-of  ou une photo de vous pendant la prise de vues.

Je tacherai d’apporter un commentaire sur chaque image correctement postée dans le groupe Facebook et les contributions seront publiées dans la prochaine vidéo de restitution. Donc abonnez-vous à la chainepour ne rien rater !

Pour que tout le monde puisse avoir le temps participer et aussi pour que j’ai le temps de m’occuper de mes prises de vues, puisque je suis aussi et surtout photographe professionnel, nous allons nous laisser un peu plus de temps pour faire chaque exercice. J’ai créé un sondage dans le groupe et il en ressort que de lancer un nouvel exercice tous les 15 jours semble un bon rythme. Je publierai donc chaque semaine alternativement  une vidéo d’exercice et une vidéo de restitution de vos photos. Et bien sûr je continue à échanger et à vous aider à améliorer vos photos dans le groupe Facebook.

photographier un feu d'artifice

Pour les semaines à venir, le programme devrait donc être le suivant :

  • La semaine prochaine : vous pourrez faire vos photos de feux d’artifice du 14 juillet et je publierai la vidéo de restitution sur la pose longue de nuit.
  • La semaine du 20 juillet, vous pourrez aussi faire les photos de feux d’artifice de la fête nationale Belge le 21 juillet. Ce sera aussi la semaine du challenge photo sur le portrait. Donc je serai peut-être un peu moins présent sur le groupe Facebook car je vais être très sollicité sur le forum privé sur mon site pour corriger les exercices que les participants pourront poster chaque jour tout au long de la semaine du Challenge.
  • Je vous ferai une restitution de l’exercice sur les feux d’artifice le mercredi 29 juillet.
  • Et on repartira sur un nouvel exercice début aout.

On en revient  donc au feu d’artifice et on commence par le matériel :

Vous devrez prévoir : Votre boitier débrayable en programme d’exposition manuel et avec la mise au point elle-aussi débrayable en manuel. Choisissez plutôt un objectif grand angle, sauf si vous êtes vraiment loin. Et, il vous faudra également un trépied. C’est indispensable ! Et, si vous le pouvez vous pourrez également utiliser une télécommande avec ou sans fil peu importe. Si vous n’en avez pas, vous avez alors deux possibilités : soit télécharger l’appli du constructeur de votre appareil photo  pour déclencher votre appareil photo avec votre téléphone. La plupart des appareils photo récents le proposent donc vérifiez sur la notice si c’est possible. Ou alors, encore plus simple : utiliser le retardateur 2 ou 10 secondes pour déclencher sans faire bouger votre appareil photo. Et c’est tout ! Ou presque. C’est bien aussi d’avoir une lampe de poche ou mieux, une lampe frontale, pour avoir un peu de lumière pour installer et ranger son matériel dans le noir.

comment photographier un feu d'artifice

Les réglages à utiliser pour les feux d’artifice

Si vous débutez ou si vous n’avez pas encore les notions de base sur les réglages de votre appareil photo, je vous invite à suivre la série de vidéos sur les principaux réglages en photographie qui se trouve sur mon site internet.

Pour être sur de ne rien oublier on va suivre ma méthode SPP CMM que vous pouvez retrouver dans mes formations et dans mes livres de cours de photo, SPP-CMMM pour : 

  • Sensibilité, Positionnement, Programme
  • Cadrage, Mesure de lumière et Mise au point.

On commence avec la sensibilité ISO

Lorsqu’on photographie en basse lumière, on peut être tenté d’augmenter la sensibilité ISO pour réduire les besoins en lumière du capteur. Si on augmente la sensibilité ISO, c’est généralement pour disposer d’une vitesse d’obturation plus rapide et ainsi éviter les flous de bouger et les flous de mouvement. Or, si vous utilisez un trépied : vous n’aurez pas de flou de bouger. De plus, vous cherchez à photographier les gerbes de couleur du feu d’artifice dans la durée. Il vous faut donc une vitesse très lente de plusieurs secondes. Vous n’avez donc pas besoin de réduire le temps d’exposition. Au contraire ! Vous pouvez donc garder une sensibilité ISO basse entre 100 et 400 ISO.

Le positionnement dans le temps et dans l’espace sont essentiels

Renseignez-vous sur l’emplacement d’où sera tiré le feu d’artifice et trouvez un point de vue dégagé sur le pas de tir. Le public se rassemble souvent très tôt afin d’avoir une bonne place. Faites de même. Repérez les lieux et les points de vues possibles et assurez-vous que la place sera libre. Les feux d’artifice sont généralement l’occasion d’attroupements ce qui ne facilite pas la prise de vues. Il vous faudra trouver un lieu avec une vue suffisamment dégagée pour que le feu d’artifice soit visible sans que personne ne passe devant l’objectif.

Attention à la pollution lumineuse : vous allez enregistrer des taches de lumières sur de longs temps de pose. Pour que les gerbes de couleur se détachent parfaitement sur fond noir, veillez à vous placer dans le l’obscurité la plus complète possible. Si vous installez votre appareil photo sous la lumière d’un lampadaire, votre capteur enregistrera le halo de la lumière de l’éclairage public. 

Autre point : Utiliser un trépied. C’est in-dis-pen-sable !

Vous photographiez une trace de lumière dans la durée. Si votre appareil photo n’est pas parfaitement immobile durant la prise de vues, vous obtiendrez le même résultat que si on vous secouait comme un prunier pendant que vous essayez d’écrire sur une feuille de papier. Tout sera flou !

Si vous n’avez pas de trépied, faites en sorte que votre boitier reste parfaitement  immobile durant toute la prise de vues : posez-le sur un muret ou calez-le bien pour qu’il ne bouge plus d’un millimètre. Attention, il ne doit pas être « à peu près stable », il doit être « complètement immobile ». Le gardez dans vos mains sans bouger ne sera pas suffisant. Votre boitier doit vraiment être complètement immobile.

Pour éviter les petits tremblement que vous pouvez faire lors du déclenchement, vous pouvez également utiliser le déclencheur à retardement ou mieux, une télécommande. Le déclencheur à retardement peut parfaitement faire l’affaire mais il aura toutefois l’inconvénient d’être moins réactif que le déclencheur à distance. Si vous voyez une belle gerbe qui part, il vaut mieux pouvoir déclencher immédiatement avec une télécommande plutôt qu’au le retardateur avec lequel vous allez rater les 2 ou 10 prochaines secondes.

Concernant le programme d’exposition

Les programmes semi-automatiques que sont le mode P, le mode priorité vitesse et priorité ouverture ne vous seront d’aucune utilité. Vous devrez utilisez le programme d’exposition manuel, le mode M, pour bloquer vos réglages de vitesse d’obturation et d’ouverture de diaphragme. Pour commencer choisissez une vitesse lente de 10 secondes (attention, pas 1/10s mais bien 10 secondes de temps de pose) et une ouverture de diaphragme de f/8. Vous voyez que, même avec des objectifs d’entrée de gamme qui ouvre au maximum à f/5,6, comme le 18-55mm qui est fourni avec la plupart des appareils photo, vous pouvez ouvrir sans difficulté à f/8 et faire de belles photos de feu d’artifice. Hormis le trépied ici, le matériel n’est pas limitant.

Si les trainées de lumières sont trop courtes : allongez le temps d’exposition. Si les trainées sont bien formées mais qu’elles sont surexposées : abaissez la sensibilité ISO ou utilisez une ouverture de diaphragme plus fermée.

Pour ce qui est du cadrage de feu d’artifice

Cadrez un peu large mais pas trop. Il fait anticiper sur les mouvements des gerbes de lumières pour ne pas risquer d’avoir une partie des gerbes d’étincelles qui soient à l’extérieur du cadre. Mais ne cadrez pas non plus trop large si vous ne voulez pas que vos feux d’artifice ne soient tout petits dans l’image.

On passe à la mesure de lumière

Et la bonne nouvelle c’est que je ne vais pas vous embêter cette semaine avec la mesure de lumière. Utilisez les réglages de base que je vous ai indiqué : 100 ISO, 10 secondes à f/8 et ajustez si nécessaire. C’est tout !

Dernier point qui est souvent problématique : la mise au point

Dans l’obscurité, l’autofocus risque de ne pas trouver suffisamment de points de repères pour  effectuer la mise an point. Résultat : l’autofocus risque de patiner. Pour éviter ça : faites la mise au point manuellement. Vous pouvez vous aider de la visée par l’écran, le Live View, pour ajuster la netteté au point de départ du lancement du feu d’artifice. Rappelez-vous que la mise au point est une question de distance : prenez comme point de repère le lieu où sera tiré le feu d’artifice et faites la mise au point à cet endroit. Faites-la mise au point sur un point lumineux qui se trouve là où va partir le feu d’artifice et ensuite vous ne touchez plus à rien. Si vous n’avez jamais utilisé la mise au point en liveview, je vous explique tout ça dans la série de vidéos sur les réglages de base sur mon site. Le lien est en description de la vidéo.

feux d'artifice sur l'eau

Voilà maintenant c’est à vous de jouer !

Prenez votre appareil photo et faites une belle photo de feux d’artifice. Partagez cette vidéo avec vos amis et postez une photo et une seule dans le groupe Facebook. Attention, pas de photos d’archives, ni de photo prise l’année dernière. Le but de l’exercice est de réaliser une prise de vues pour progresser et pas de poster une ancienne photo.

Pensez bien à partagez cette vidéo et à vous abonner à la chaine YouTubepour ne pas rater la vidéo de restitution et les prochains exercices.

Je vous souhaite une bonne semaine, de bonnes photos et je vous dit « à tout de suite » pour échanger dans le groupe Facebook.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.