Formations photo, cours et stages photo à Clermont-ferrand
Tél. : 04 73 36 85 72
Besoin d'un renseignement ? Contactez-moi au 04.73.36.85.72 ou par mail contact@jeromepalle.com

Coaching Photo S01E02 : Photographier un oiseau en plein vol

Dans ce second épisode de la série Coaching Photo,j e rejoins Alexandre dans une roselière pour photographier des oiseaux. Mais pas n’importe comment ! Lorsque les volatiles ne bougent pas, pas de problème. Alexandre n’a pas besoin de moi. Mais ici, la difficulté sera de tenter de faire une prise de vues d’un oiseau en plein vol… parfaitement nette.

 

Lorsque l’animal est statique, il n’est pas très difficile d’obtenir une image nette. Mais les choses se corsent lorsqu’il s’agit d’essaye d’obtenir une image d’oiseau en plein vol. Si vous débutez, commencez par suivre mes vidéos sur les bases de la photo.

Le matériel utilisé pour cette prise de vues d’oiseaux

Pour faire cette prise de vues, Alexandre a utilisé un appareil photo reflex Canon EOS 800D avec un objectif Canon 100-400mm f4,5-5,6. Le boitiers a un capteur APS-C qui augmente le grossissement de l’objectif de x1,6. Le téléobjectif déjà assez conséquent passe ainsi d’une focale maxi de 400 mm à 640mm !

Les précautions à prendre pour photographier des oiseaux

Je ne suis pas photographe animalier. Si je sais comment réussir à photographier un sujet en mouvement par temps couvert avec un gros téléobjectif, je ne ne suis ni compétent ni légitime pour vous donner des conseils ornithologique. J’ai donc pris contact avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux d’Auvergne (LPO) afin de me faire préciser les règles de bases à respecter lorsque l’on souhaite observer ou photographier les oiseaux. Vous pouvez donc retrouver dans la vidéo l’interview de Philippe, bénévole à la LPO : voir l’interview de Philippe, bénévole à la LPO.

 

Canon EOS 800D, objectif 100-400mm f/4,5-5,6 à 400mm. Programme P, 1/160s à f/5,6 à 800 ISO.

Canon EOS 800D, objectif 100-400mm f/4,5-5,6 à 400mm. Programme Av (priorité ouverture), 1/800s à f/5,6 à 3200 ISO.

La technique pour photographier un oiseau en plein vol

La première approche a consisté à utiliser le programme P avec une sensibilité de 800 ISO. Mais, même à pleine ouverture, la vitesse d’obturation de 1/160s restait trop basse pour figer le mouvement de l’oiseau. De plus, à pleine focale soit l’équivalent d’un 640mm, le flou de bouger reste un risque important même avec le stabilisateur activé.

Pour mettre en place les réglages, j’ai utilisé ma méthode SPP-CMM que vous pouvez retrouver dans ma formation photo complète.

Compte tenu du peu de luminosité lors de la prise de vues, la solution que j’ai proposé à Alexandre a été de monter la sensibilité ISO, quitte à perdre un peu en qualité. Nous avons opté pour le programme priorité ouverture en utilisant l’ouverture maxi afin que l’appareil ajuste automatiquement la vitesse la plus rapide possible en tenant compte de la mesure de lumière de la scène.

Sensibilité ISO

Même en plein jour, pour avoir une vitesse rapide par temps couvert, pas d’autre choix que de monter la sensibilité ISO. Ici, nous sommes montés à 3200 ISO.

Positionnement

Nous nous sommes un peu promené dans la roselière et les images ont été faites à la volée. L’utilisation d’un monopode aurait pu être intéressante pour être un peu plus stable si nous avions conservé la même position.

Le programme d’exposition PSAM ou PTvAvM

Le programme d’exposition priorité ouverture a permis d’optimiser l’ouverture de diaphragme. La sensibilité ISO étant déjà bien montée, en ouvrant au max (f/5,6 à pleine focale), l’appareil ajuste de lui-même la vitesse la plus rapide possible compte tenu de la luminosité de la scène. Il ne reste plus qu’à surveiller la mesure de lumière et croiser les oigts pour que la vitesse ne descende pas en-deça de 1/500s minimum. L’idéal étant plutôt d’avoir une vitesse avoisinant les 1/1000s.

Le cadrage et la composition

Pour débuter, le plus simple… c’est de faire simple. Même si cadrer n’est pas centrer, je recommande plutôt de commencer par centrer. Il est ainsi plus simple de suivre le sujet à la fois pour le photographe mais aussi pour l’autofocus.

La mesure de lumière

Comme d’habitude, j’ai utilisé la mesure de lumière globale et surveillé les réglages (1/500s mini). Faites une mémorisation d’exposition si le sujet est en contrejour ou si la scène présent un écart de contraste important.

La mise au point

Là encore, le sujet étant centré, utilisez le collimateur central et optez pour un autofocus dynamique qui va suivre le sujet dans son déplacement : AI-SERVO en Canon et AF-C en Nikon.

Pour en savoir plus la technique pour figer le mouvement d’un oiseau en plein vol

Je vous invite à regarder la vidéo dans laquelle je vous montre concrètement la prise de vues d’oiseau en vol a été réalisée.

Abonnez-vous à ma chaine Youtube pour recevoir les prochaines vidéo
Inscrivez-vous à ma formation photo en ligne pour apprendre toutes mes techniques photo

  • Promo !
    Choix des options
    Note 4.93 sur 5
    297.00  197.00 
  • Choix des options
    Note 4.71 sur 5
    6.90 9.90 
  • Promo !
    Ajouter au panier
    Note 5.00 sur 5
    59.00  39.00 

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*