Formations photo, cours et stages photo à Clermont-ferrand
Tél. : 04 73 36 85 72
Besoin d'un renseignement ? Contactez-moi au 04.73.36.85.72 ou par mail contact@jeromepalle.com

Comment choisir son trépied photo ? Le guide complet

Le trépied est un accessoire indispensable. Si vous avez déjà lu mes conseils pour choisir votre appareil photo reflex et le guide pour choisir d’un objectif, alors vous êtes fin prêt pour passer à l’étape suivante : trouver un trépied photo adapté à vos besoins.

Car une fois de plus, il n’y a pas de trépied idéal. Là encore, c’est un outil qui devra être adapté à ce que vous voulez en faire. Les critères de choix seront différents selon que vous souhaitez un trépied pour partir en voyage ou pour faire de la photographie de studio ou encore pour des photos de déco.

Les critères peuvent aussi révérer subjectifs. Pour un même usage, les choix pourront différer en fonction des photographes selon leur approche personnelle de la photographie. A mes débuts, je détestais les trépieds. Aujourd’hui je ne peux plus m’en passer…

Manfrotto-Trepied-290B-Befree-MKBFRA4-BH-Compact-et-leger-0-4

Manfrotto-Trepied-290B-Befree-MKBFRA4-BH-Compact-et-leger-0-3

Manfrotto-Trepied-290B-Befree-MKBFRA4-BH-Compact-et-leger-0-2

A quoi sert un trépied photo

Un trépied sert avant tout à limiter les flous de bouger. Ce qui va vous permettre de faire des prises de vues avec des poses longues et/ou dans des conditions de lumière difficiles.

Si vous souhaitez vous amuser avec votre trépied, je vous invite à consulter les articles suivants :

Mais un trépied pourra aussi faire de vous un meilleur photographe.

Le trépied photo améliore le photographe

J’exagère ! Mais pas assez. En fait, le trépied permet de vous détacher de votre boitier. Dès lors que vous prenez du recul par rapport à votre appareil photo, vous pouvez prendre des notes ou prendre le temps de réfléchir et ajuster vos réglages tranquillement.

J’utilise systématiquement un trépied lorsque je réalise des prises de vues de décoration pour pouvoir caler tranquillement mon cadrage et faire les aller et retour pour modifier la disposition des objets.

Le trépied est aussi très utile pour les photos de groupe. Pas seulement pour faire un autoportrait et se retrouver aussi sur la photo. Je cale mes réglages d’exposition et de mise au point ainsi que le cadrage et, l’appareil étant sur trépied, je peux alors me consacrer entièrement à la gestion du groupe. Je suis ainsi plus attentif au moindre détail.

Est-ce que c’est mieux d’en avoir un gros ?

La taille a son importance mais ne fait pas tout. Il s’agira de bien dissocier la taille de l’engin au repos, quand le trépied est rangé, de la taille de l’appareil une fois déplié, lorsque le trépied est en utilisation.

La hauteur maxi du trépied une fois déplié

La taille maximale nécessaire dépend du l’utilisation que vous souhaitez en faire. Si vous ne photographiez que des petites fleurs au raz du sol, il ne vous faudra pas une grande hauteur. Pour des paysages, des photographies d’architecture ou de décoration, je vous recommande de prendre un trépied adapté à votre taille.

Un trépied peut également avoir des pieds de plusieurs sections. J’entends par là que chaque jambe du trépied peut avoir plusieurs morceaux. Plus il y a de sections, plus le trépied est compact. Mais plus il faut faire de manips pour l’ouvrir et le fermer. A vous de voir si vous préférez la compacité ou la rapidité d’utilisation.

Monter et démonter un trépied peut vite prendre beaucoup de tems si vous devez répéter cette opération de nombreuses fois dans la journée. J’utilise une méthode assez simple et redoutablement efficace pour le montage et le démontage de mon trépied. Regardez la vidéo ci-dessous, si vous voulez en savoir plus.

Comment choisir un trépied photo à sa taille ?

Personnellement, je choisi trépied dont la taille, une fois entièrement déplié (sans sortir a colonne centrale), arrive au maximum à la hauteur des épaules ou juste en dessous. Au-delà, c’est assez inutile car utiliser un trépied pus grand que soi est assez inconfortable. Mais si vous avez tout de même besoin de plus de hauteur, vous pourrez toujours sortir la colonne.

En règle générale, j’évite au maximum de sortir la colonne du trépied. On gagne certes en auteur mais on perd en stabilité. Or un trépied qui n’est plus stable ne sert plus à grand chose.

La taille mini du trépied et la colonne centrale

La taille mini du trépied regroupe deux choses bien différentes : taille du trépied une fois refermé, on parle alors d’encombrement, et sa hauteur mini quand il est en utilisation.

Il est en effet parfois utile de se positionner très près du sol. Pour cela, il vous faut disposer de pieds assez courts ou qui peuvent s’écarter avec un angle suffisamment large pour que la rotule se trouve plus près du sol.

Certains trépieds ont également la possibilité de modifier la position de la colonne centrale, soit en la positionnant à l’horizontale, soit carrément en la retournant. Su vous faites de la macrocrophotographie, de la proxiphotographie ou que vous souhaitez pouvoir faire des reproductions de documents ou des photos de petits objets, c’est une fonction qui pourra vous être utile.

De mêmes, on trouve parfois un crochet à la base de la colonne centrale du trépied pour accrocher le sac photo ou un poids. Cela permet de lester le trépied pour lui donner plus de stabilité. C’est aussi un bon prétexte pour garder son sac bien soigneusement devant soit sous le trépied et rester concentré sur sa prise de vues sans risquer de se faire chiper son sac.

La taille du trépied une fois refermé, son encombrement, aura une importance pour le transport. Et le transport d’un trépied ce n’est pas rien. Là encore, ne prenez pas une truc tout frêle et tout léger en uniquement vous disant qu’il ne sera pas lourd à porter. Si votre trépied est trop léger par rapport à votre matériel, il ne servira à rien. Dans ce cas, même si votre trépied fait 100 grammes, ce seront 100 grammes de trop car inutiles.

Je reviendrais prochainement sur les mini trépieds. C’est un sujet à part entière que je traiterai dans un prochain cours de photo du mercredi. Lorsque je dois voyager léger, je prends le Befree de Manfrotto. Il a l’avantage d’être petit, facile et rapide à utiliser et de supporter pile poil mon Canon 5D MK3 mêle avec des gros objectifs. Pour gagner de la place, ses pieds se rabattent « à l’envers » ce qui économise la place de la rotule. Manfrotto a conçu un sac photo spécialement adapté pour les utilisateurs de ce trépied (le Travel BackBack). Pour ce qui est du rapport efficacité/poids/encombrement c’est plutôt pas mal. Je vous joins une petite vidéo pour que vous puissiez vous faire une idée.

Une astuce pour les trépieds plus volumineux : j’enlève parfois la colonne afin de les faire entrer plus facilement dans une valise ou pour les ranger dans les sacs de flashes à roulettes.

Poids du trépied

Selon le matériau utilisé pour sa construction, un trépied sera plus ou moins léger. Ne cherchez pas la légèreté à tout prix. Un trépied trop léger risque de ne pas être stable et s’il n’est pas stable il ne sert à rien.

Les trépieds en aluminium et en carbone

La plupart des trépieds sont en alu. L’aluminium n’étant pas trop lourd, les trépieds en alu sont d’un bon rapport qualité prix. Evitez les trucs en plastiques, même pas cher. Ils ne sont ni stables ni solides. Ce n’est donc pas une économie.

Plus cher et aussi plus légers, on trouve les trépieds en fibres de carbone. Je n’ai pas encore franchi le pas sur des petits trépieds du type Befree. Je n’ai véritablement testé que la version classique. Par contre sur des trépieds plus massifs, le carbone est un excellent choix. Même allégé, l’ensemble reste parfaitement stable et le poids gagné permet de soulager mes tendinites. Là pour le coup, je ne reviendrais pas en arrière.

Les différents systèmes de blocage des pieds

Pour faire simple il y a trois grands types de systèmes de blocage des pieds : les vis papillons traditionnels. Pas très rapides mais paraît-il plus résistants que les autres. Les pieds tubulaires avec blocages sont eux aussi réputés très résistants mais personnellement je les trouve fastidieux à utiliser.

Même si je me pince souvent les doigts dedans j’aime bien les systèmes de serrage en clapet. Sur mon trépied Manfrotto les clapets ressemblent à des fermetures de chaussures de ski. J’aime bien, j’ai l’impression d’être en vacances à la neige quand je m’en sers.

Manfrotto-MT055CXPRO4-Trpied-en-carbone-4-Sections-Noir-0-1

Les rotules : rotules photo et rotules pour la vidéo

Je ne parlerai ici que des rotules pour la photo car les rotules pour la vidéo sont un peu différentes. Les rotules vidéo ont généralement une poignée et/ou un système qui bloque les mouvements verticaux tout en libérant les mouvements horizontaux. Cela permet de faire de suivre un sujet de gauche à droite ou de droite à gauche sans que la caméra ne bouge dans tous les sens.

Les rotules vidéo sont également prévues uniquement pour faire des cadrages à l’horizontale alors que les rotules photo permettent de faire des cadrages horizontaux et verticaux.

Le poids que peut porter le trépied : TRES IMPORTANT

L’un des éléments les plus importants dans le choix de votre trépied est le poids que la rotule pourra supporter. Commencez par déterminer le poids de votre boitier avec votre plus gros objectif et le flash. Oui, oui, pesez-le !

Les rotules sont données pour un poids maxi de matériel. Un conseil : visez large !

Les rotules Ball et Joystick

Les rotules ball sont des rotules montées sur une boule que l’on serre plus ou moins fort (notez ici la finesse de la traduction et la précision de la définition ;-) ).

Le gros avantage d’une rotule ball c’est la rapidité et la simplicité avec laquelle on la bloque et on la débloque. En gros on tourne la molette pour libérer les mouvements de la boule on ajuste son cadrage en haut/bas, droite/gauche et on resserre. Simple, rapide et efficace. Mais pas super précis.

A l’époque où je n’aimais pas utiliser les trépieds, les rotules ball m’ont réconcilié avec les trépieds. Si vous n’avez pas une grande habitude des manipulations et que vous ne vous sentez pas super à l’aise avec une trépied, les rotules ball sont faites pour vous. Je les conseille souvent à mes stagiaires qui débutent ou à ceux qui veulent aller vite lors de la prise de vues.

Une variante des rotules ball sont les rotules joystick. Le principe est le même saut qu’au lieu de verrouiller et de déverrouiller la boule avec une vis, le déblocage se fait en serrant une poignée. Et le blocage en resserrant la poignée. Regardez la videz ci-dessous vous allez vite comprendre. Les rotules ball sont assez sympa à utiliser. Elles permettent aussi de suivre confortablement un sujet avec une bonne prise en main.

Manfrotto-496RC2-Rotule-Ball-Compacte-en-Aluminium-avec-rglage-friction-plateau-rapide-Noir-0

Rotule ball.

 

Rotule Manfrotto Joystick 324RC2

Rotule Joystick.

 

 

 

Manfrotto-MHXPRO-3WG-Rotule-Noir-0

Rotule à crémaillère.

 

 

Rotule 3D.

Rotule 3D.

Les rotules trois axes dites rotules 3D

Les rotules trois axes ou rotules 3D disposent d’une molette pour chaque axe : haut/bas, droite-gauche, avant/arrière. Vous pouvez donc ajuster le cadrage sur un seul axe sans modifier les deux autres.

Les rotules 3D sont donc moins rapides mais beaucoup plus précises que les rotules ball. Ce sont des rotules d’un bon raport qualité prix à utiliser pour tout ce qui nécessite un peu de précision : macro, déco, architecture, paysages, photographies d’objets… Pour un encore plus de confort et de précision, il vous faudra vous orienter vers les rotules à crémaillères.

Les rotules crémaillères

Les rotules micrométriques à crémaillères sont conçues pour les mêmes types de prises de vues que les rotules 3D. Elles ont d’ailleurs aussi montées sur trois axes. Mais le mouvement sur chaque axe peut être ajusté avec une molette micrométrique.

Vous allez me dire : « C’est forcement plus lent ». Et bien oui. Encore que ! Le mouvement est certes plus lent mais on gagne en confort et en précision donc au final, on (je) va(is) plus vite pour ajuster mon cadrage avec une rotule à crémaillère qu’avec une rotule 3D. Et pour peaufiner un cadrage et une mise au point en live view au millimètre, il n’y a rien de mieux.

Les rotules pendulaires

Les rotules pendulaires sont des rotules destinées à porter de très gros (mais alors vraiment très gros) téléobjectifs. Ce sont des systèmes qui se montent pour pouvoir manœuvrer de très longues focales pour la photographie animalière ou pour les photographies sportives.

Les attaches rapides

Les attaches rapides ne sont aujourd’hui plus une option à part sur les mini-trépieds. Elle se fixent sous le boitier et, comme leur nom l’indiquent, servent à attacher rapidement votre appareil photo sur le trépied. Je vois souvent des stagiaires qui enlèvent l’attache rapide chaque fois qu’ils ont fini d’utiliser leur trépied. N’en faites rien ! La place d’une attache rapide est sous l’appareil photo, pas dans le sac. Laissez-le sous le boitier, il sera prêt à servir et cela vous évitera de le perdre.

Les tarifs : quel est le prix d’un bon trépied ?

Les premiers trépieds d’entrée de gamme commencent entre 50 et 100€. Les prix dépendent ensuite de la taille et du type de rotules que vous choisirez. Les trépieds haut de gamme en carbone peuvent monter à plus de 500€ et les rotules peuvent aussi aller de 200 à plus de 500€. Dans tous les cas, le plus gros et le plus cher ne sera pas forcement le mieux, de même que prendre le moins cher n’est pas forcement plus malin. Choisissez toujours un trépied adapté à vos besoins.

Si vous avez différents besoins très différents, vous devrez alors envisage d’avoir plusieurs trépieds. Lorsque je fais des photos au studio, je n’ai pas à transporter mon matériel et j’ai besoin de précision pour photographier des objets parfois très petits. Je prend un gros trépied stable avec une rotule micrométrique (la XPro). Par contre lorsque je suis en reportage et que j’ai juste quelques photos de groupe à réaliser. J’ai juste besoin que l’appareil soit posé pour pouvoir me concentrer sur la direction du groupe. Le plan large ne nécessite pas un niveau de précision micrométrique. Pour ce type de prise de vues, j’emmène un petit trépied léger (le Befree de Manfrotto) mais suffisamment robuste pour soutenir le poids d’un boitier pro.

Partage-et-commentaires-Cours

11 commentaires

  1. DD 5 août 2015

    J’ai choisis celui d’amazon car il était peu cher (25€ environ) et j’en suis pleinement satisfaite pour l’utilisation que j’en ai.

  2. brice 25 avril 2016

    bonsoir, c’est quoi un HDR c’est du post traitement ? ou direct sur le boitier ?
    a quoi il sert?

  3. Auteur
    Jérôme Pallé 28 avril 2016

    HDR signifie High Dynamic Range (photographie à grande gamme dynamique). Il s’agit de prendre plusieurs photos avec des expositions différentes et de monter ces images à l’aide d’un logiciel spécifique pour obtenir des photographies avec plus de détails à la fois dans les zones claires et dans les zones sombres.

  4. Maitre 6 juillet 2017

    Bonsoir,
    Pourquoi ne pas évoquer la marque Rollei?
    Elle me séduit un peu.
    Merci

  5. Maitre 6 juillet 2017

    Pourquoi ne pas évoquer la marque Rollei?
    Merci

  6. Auteur
    Jérôme Pallé 7 juillet 2017

    Bonjour Maitre,
    Je ne connais pas la marque Rollei. Je n’ai jamais eu l’occasion de tester leurs trépieds.

  7. jeanne 27 septembre 2017

    Salut à ce sujet il y’a un site qui offre des trépieds très originaux sous forme de poulpe à condition que l’on couvre soit-même les frais d’envoie: $7.96 / 1 Trépied! Ce qui fait dans les 6 Euros je crois! Le trépied peut-être aussi utilisé avec un smartphone, ou une tablette etc…

    La page de vente du site: https://busyjoey.learnybox.com/universal-octopus-stand-tripod-mount-holder-for-phones/

  8. pouron 15 novembre 2017

    merci ,vos conseils sont précis et nous permettent de mieux cadrer notre choix, cet article m’est très util

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.