Formations photo, cours et stages photo à Clermont-ferrand
Tél. : 06 64 11 72 64
Me contacter : par téléphone 06.64.11.72.64 ou par mail contact@jeromepalle.com

Ajuster et optimiser vos prises de vues HDR – Exercice photo #19

Bonjour et bienvenu pour cet exercice photo corrigé consacré cette semaine à l’ajustement de la prise de vues HDR, la Photographie à Grande Gamme Dynamique. On poursuit donc avec l’HDR dont on a vu le principe de base de la prise de vues dans l’exercice précédent. Et aujourd’hui, on va tacher d’optimiser la prise de vues pour obtenir une série d’images qui permette de bien restituer l’ensemble des détails d’une scène. Accrochez-vous !

Dans l’exercice précédent nous avons vu le principe de base pour réaliser une prise de vues HDR. Pour rappel, Il s’agit de réaliser une série d’images en décalant l’exposition en changeant la vitesse d’obturation ou en utilisant le bracketing. Si vous découvrez l’HDR, je vous invite à commencer par suivre la vidéo sur le cours précédent avant de passer à l’étape d’aujourd’hui.

Aujourd’hui nous allons aborder deux manières de déterminer les écarts de contraste sur une scène : comment déterminer a priori le nombre d’images à réaliser pour couvrir toute la plage dynamique d’une scène. Puis vérifier que les prises de vues qu’on a réalisées à différentes expositions couvrent effectivement l’ensemble des besoins nécessaires pour réaliser notre fusion en HDR.

En gros, on va d’abord déterminer combien il faut faire de photos pour faire une vue HDR. Et ensuite, on va vérifier qu’on a bien tout ce qu’il faut sur nos images pour faire notre fusion HDR.

Je vous rappelle le principepour participer à cet exercice corrigé : 

  1. Abonnez-vous à la chaine Youtube et Partager cette vidéo avec vos amis pour qu’ils puissent jouer avec nous : 
  2. Poster votre photo dans le groupe Facebook sous l’annonce épinglée en haut du groupe :
  3. Légender votre photo comme indiqué dans l’annonce dans le groupe Facebook Attention : postez bien votre photo avec sa légende. Vous pouvez aussi poster la série d’images issues du bracketing qui a permis de faire votre HDR. Et une photo du making of  ou de vous pendant la prise de vues.

Je tacherai d’apporter un commentaire sur chaque image correctement postée dans le groupe Facebook et les contributions seront publiées dans la prochaine vidéo de restitution dans deux semaines, le mercredi 21 octobre prochain. Donc rejoignez le groupe Facebook pour participer et abonnez-vous à la chaine pour ne rien rater !

Alors on passe maintenant à l’exercice proprement dit 

Pour rappel, si une scène est très contrastée, l’appareil n’est pas capable d’enregistrer les détails à la fois dans les zones sombreset dans les zones clairessur une seule image. On dit que le capteur a une plage dynamique limitée. L’idée de la prise de vues HDR, c’est de contourner le problème en faisant plusieurs images d’une même scène à différentes expositions. Puis de les fusionner à l’aide d’un logiciel pour que l’on puisse avoir une exposition correcte (ni surexposée, ni sous-exposée) sur l’ensemble de l’image. 

On va donc faire plusieurs images, les plus sombrepermettant de récupérer du détail dans les hautes lumières et les plus clairespermettant de récupérer du détail dans les basses lumières. Ça, c’est ce que l’on a vu dans le cours précèdent.

La question à laquelle on va devoir répondre aujourd’hui, c’est de combien d‘images on a besoin pour faire notre fusion HDR et de quel écart on a besoin entre chaque images.

On va parler des réglages à utiliser pour ajuster les prises de vues HDR. Si vous débutez ou si vous n’avez pas encore les notions de base sur les réglages de votre appareil photo, je vous invite à suivre la série de vidéos sur les principaux réglages en photographie.

La première chose à faire c’est de déterminer l’écart de contraste de la scène. Et pour ça, on va le mesurer. Ça n’est ni plus ni moins qu’une mesure de lumière tout ce qu’il y a de plus classique. Sauf qu’au lieu de chercher un compromis en mesurant sur une zone que l’on veut exposer pour une luminosité moyenne, on va au contraire aller mesurer successivement dans la zone la plus sombre de la scène et dans la zone la plus claire de la scène.

Concrètement, si vous êtes avez une scène donnée. Réglez votre sensibilité ISO puis passez en programme d’exposition manuel ou en programme priorité ouverture. Je vous montre ici avec le mode Priorité ouverture, mais vous pouvez le faire en programme manuel si vous aimez tourner les boutons avec vos petits doigts. Dans tous les cas, le résultat sera le même.

Attention, pas de sensibilité ISO en automatique sinon l’appareil ne va plus seulement faire varier la vitesse d’obturation mais il va aussi jouer sur la sensibilité, ce qui va fausser nos calculs. Le seul paramètre qui doit bouger c’est la vitesse.

Une fois la sensibilité ISO et le programme d’exposition choisis, utilisez le mode de mesure spot ou zoomez et cadrez sur la zone à mesurer. Puis pressez le déclencheur à mi course pour mesurer la lumière.

Sur cette image, par exemple, la zone la plus claire c’est le ciel en haut à droite. Et la zone la plus sombre, ce sera dans les arbres à gauche.

Donc on presse le déclencheur pour mesurer. Et, étant donné que la sensibilité ISO et l’ouverture de diaphragme sont bloquées, le seul paramètre bouge, c’est la vitesse d’obturation. On va donc se baser sur la variation de la vitesse d’obturation entre la mesure faite sur la partie la plus sombre de la scène et la partie la plus claire de la scène pour savoir précisément quel est l’écart de luminosité entre les parties les plus sombres et les parties les plus claires de la scène.

Pour cette image prise sur trépied à 100 iso avec une ouverture de diaphragme de f/22, on a une vitesse de 20s quand on mesure dans la zone la plus sombre. Et on trouve une vitesse de 1/13s quand on mesure dans la zone la plus claire de l’image.

Pour passer de 1/13esà 20s de temps de pose, on a 8 valeurs de vitesse soit 8 STOP ou 8 EV ou 8 IL , appelez ça comme vous voulez ;-). Mais retenez que dans ce cas, on a 8 valeurs d’écart entre la zone la plus claire et la zone la plus sombre. On passe donc de…

1/13s–> 1/6s –> 0,3s–> 0,6s –> 1,3s–> 2,5s –> 5s  –> 10s –> 20s

Il va donc falloir étendre nos réglages sur notre série de photo de manière à pouvoir aller de 1/13s à 20s.

Dans la vidéo précédente je vous avez indiqué qu’un écart de deux valeurs entre deux images fonctionnait plutôt bien. Donc ici, si on veut aller de 1/13s à 20s en avançant de deux valeurs entre chaque photo on aura l’image de départ avec une vitesse de :

0 EV : 1,3s

+2 EV : 5s

+4 EV : 20s

-2 EV : 0,3s

-4 EV : 1/13s

Alors bien sur, si l’écart de contraste est plus faible, vous pouvez faire moins d’images ou utiliser un écart inférieur à deux valeurs entre chaque image.

Par contre, si l’écart est encore plus grand, ajouter des images en allant de 2 en 2 mais n’allez pas trop au-delà de 2 valeurs entre chaque image. L’écart risque d’être un peu trop grand et il risque de vous manquer certaines expositions intermédiaires pour que la fusion se fasse correctement.

Voilà donc si vous avez bien suivi, en matériel il vous faudra : un trépied, une télécommande, un verre d’eau et… pas mal de Dolipran.

Alors ça, c’est la méthode pour mesurer précisément. Mais vous pouvez aussi vous contenter de faire une mesure globale avec un bracketing de trois photos et avec un écart de plus et moins deux valeurs. Et là, vous regardez l’histogramme de l’image la plus sombre et celui l’image la plus claire. Dans les deux cas, l’histogramme doit être décalé respectivement vers la gauche pour la plus sombre et vers la droite pour la plus claire. Et pour être sur d’avoir assez de manière, l’histogramme doit être vide sur environ un tiers de sa largeur.

Si ce n’est pas le cas, refaite un bracketing avec un écart de deux valeurs mais cette fois-ci au lieu de faire seulement trois photos, faites en cinq. Au lieu d’avoir 0, +2 et -2, vous aurez 0, +2, +4,  -2, -4. 

Et si ça ne suffit toujours pas, faites 7 photos de 2 en 2 : 0, +2, +4, +6, -2, -4, -6.

Et si votre appareil ne permet pas de faire les bracketing de plus de 3 images et bien enlevez l’option bracketing, passez en programme manuel et faites varier la vitesse d’obturation vous-même avec vos petits doigts.

Voilà maintenant vous savez tout sur le contrôle de la prise de vues HDR.

Pour ces deux prochaines semaines je vous propose donc de réaliser une prise de vues HDR en ajustant le nombre d’images et en contrôlant que vos images couvrent bien toute la luminosité de la scène.

Postez vos photos dans le groupe Facebook. Autant que possible essayez de regroupez les différentes photos du montage et la photo du Making-of dans un seul post. Je sais que c’est pas évident des fois avec Facebook mais rassurez-vous, je planche sur une solution alternative qui pourrait être intéressanteJ.

Postez bien vos photos sous l’annonce de cette vidéo épinglée en haut du groupe pour que je puisse l’intégrer dans la vidéo de restitution qui paraitra le mercredi 21 octobre prochain.

Attention, pas de photos d’archives, ni de photo prise l’année dernière. Le but de l’exercice est de réaliser une prise de vues pour progresser et pas de poster une ancienne photo.

Voilà maintenant c’est à vous de jouer !

Pensez aussi à partagez cette vidéo avec vos amis… c’est important et ça m’aide à développer la chaine. En attendant, je vous souhaite une bonne semaine et de bonnes photos.

1 commentaire

  1. christian FERRER 9 octobre 2020

    Bonjour Jérôme: Je suis désolé mais pour le moment je ne peux me permettre de prendre en compte les cours #18 /19
    sur L’HDR, car C trop compliqué pour moi. Je préfère pour le moment m’en tenir aux cours des 7 modules que j’ai commencé.Je vous le redis je n’ai aucune notion en photographie, donc je pense que cela va être un peu long pour moi, je reprendrais les cours  » #  » plus tard si vous le voulez bien.Que pensez-vous de ma décision? Je ne voudrais pas aller trop vite pour tout oublier.Merci à vous.Cela dit j’ai parlé de votre cours aux collègues de l’assos d’astro,et l’avis est unanime, le cours est très intéréssant. A bientôt Christian

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Style Switcher

Layout options
Background Examples (boxed-only)
Many more options included →